10 conseils pour réussir les oraux des écoles

Les oraux des écoles d’architecture, qui départagent chaque année les candidats déclarés admissibles au terme de l’examen du dossier scolaire et de la lettre de motivation, sont un grand enjeu. La prépa en architecture vous donne quelques conseils pour aborder au mieux cet exercice parfois très stressant.

 

1. S’informer sur l’école

 

Renseignez-vous sur les écoles d’architecture auxquelles vous postulez. Amassez un maximum d’informations : formations proposées, les débouchés en master, les associations existantes, les «spécialités» de l’établissement. …Bref il vous faut connaitre l’identité pédagogique des écoles que vous souhaitez intégrer.

L’idée est de pouvoir prouver aux examinateurs que l’on manifeste un intérêt particulier pour cette école. Difficile en effet de convaincre un jury que l’on veut à tout prix rejoindre un établissement si l’on ne sait pas quels cours il dispense!

 

2. Préparer une introduction

 

En plus d’une présentation formelle (qui l’on est, ce que l’on a fait avant, pourquoi on veut intégrer l’école), l’introduction doit orienter la conversation vers ce dont on souhaite parler. Le jury cherche avant tout à mieux vous connaître, il faut lui tendre des perches. Si vous souhaitez discuter d’une de vos passions ou de vos expériences, n’hésitez donc pas à l’évoquer dans votre introduction.

 

3. Mettre en avant ses projets extrascolaires et ses hobbies

 

Ce sont ces éléments qui vont faire la différence, si vous êtes passionné par un auteur ou un musicien, dites-le. Si vous jouez d’un instrument ou pratiquez un sport à haut niveau, valorisez  ces expériences. Faites ressortir votre implication et votre sens du travail en équipe.

 

4. Se tenir au courant de l’actualité

 

Durant l’année de votre candidature, il est bon d’assister à des expositions d’architecture et d’urbanisme. Il est aussi intéressant de s’informer des réalisations architecturales primées et médiatisées, c’est une manière de montrer votre ouverture sur la discipline

 

5. Faire preuve d’humilité

 

Vous avez 17 ou 18 ans, il ne faut pas essayer de faire croire que l’on sait tout, restez humble et parlez de vos expériences avec modestie…ne fanfaronnez pas !

 

6. Préparer 3 qualités et 3 défauts

 

Grand classique des entretiens de recrutement, cette question est également incontournable lors des oraux. Mieux vaut donc s’y préparer, car si les candidats ont généralement peu de mal à se trouver des qualités, identifier ses défauts semble parfois plus compliqué…. et plus risqué! Montrez que vous avez conscience de vos défauts et que vous faites votre possible pour les corriger, cela sera perçu comme une preuve de maturité

 

7. Soigner sa communication non-verbale

 

Regardez les membres du jury, tenez-vous droit, souriez… bref, faites attention à l’image que vous renvoyez pendant la durée de l’entretien. La tenue est également très importante.

 

8. Éviter les généralités et les banalités

 

Cherchez à tout moment à préciser vos propos au maximum. Si vous prétendez aimer le cinéma, la littérature ou la peinture, rappelez le dernier film que vous avez vu, le dernier livre que vous avez lu, ou la dernière expo à laquelle vous avez assisté. Si vous rêvez de construire une tour, évoquez le nom des tours marquantes ou le travail d’un architecte sur les constructions verticales.

 

9. Réfléchir à son avenir

 

« Comment vous imaginez-vous dans dix ans ? », le jury peut vouloir apprécier votre capacité à vous projeter et les domaines de l’architecture qui vous intéressent. Essayez d’identifier un domaine qui vous séduit à priori, quitte à changer d’avis plus tard.

 

10. Ne pas trop s’inquiéter des questions pièges

 

La majorité de ces fameuses questions pièges relèvent de la légende urbaine, les jurys des écoles d’architecture cherchent avant tout à repérer des personnalités intéressantes.

INTÉGREZ L'ÉCOLE DE VOTRE CHOIX Pour plus de renseignements, contactez-nous en appuyant ci-dessous